0

Votre panier est vide


Découvrez tout ce que vous devez savoir sur les théières en fonte

Ça vous tente d’utiliser des objets ancestraux, plus précisément ces ustensiles inspirés de l’art japonais ? La théière en fonte est faite pour vous. Il s’agit d’un récipient ancien utilisé par nos aïeux pour infuser le thé. Très plébiscité par les amateurs de cette boisson, cet excellent instrument est devenu populaire grâce à son design charmant, sa solidité et sa durabilité. Vous voulez savoir davantage sur ce type de théière avant d’acheter un modèle ? Pas de souci ! Ce guide vous dit tout : son origine, ses méthodes de fabrication, ses avantages et son mode d’entretien.

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur les théières en fonte

Ça vous tente d’utiliser des objets ancestraux, plus précisément ces ustensiles inspirés de l’art japonais ? La théière en fonte est faite pour vous. Il s’agit d’un récipient ancien utilisé par nos aïeux pour infuser le thé. Très plébiscité par les amateurs de cette boisson, cet excellent instrument est devenu populaire grâce à son design charmant, sa solidité et sa durabilité. Vous voulez savoir davantage sur ce type de théière avant d’acheter un modèle ? Pas de souci ! Ce guide vous dit tout : son origine, ses méthodes de fabrication, ses avantages et son mode d’entretien.

Qu’est-ce qu’une théière en fonte ?

Après l’eau, le thé est la deuxième boisson, chaude ou froide, la plus consommée dans toute la planète. Certaines personnes le boivent de manière courante, et d’autres le considèrent comme une vraie cérémonie. Pour les amateurs du breuvage, les plantes utilisées et le type de théière jouent un rôle primordial. La théière en fonte permet à cet effet de rester dans la vieille tradition du thé. De création récente, elle est particulièrement inspirée des bouilloires japonaises afin de répondre aux attraits pour les objets d’art japonais pour préparer le thé.

Historique de l’accessoire

Savez-vous que les ustensiles fabriqués en fonte font partie de nos équipements de cuisine depuis des siècles ? Dénommée aussi « tetsubin », la théière en fonte est apparue à l’occasion de la cérémonie du thé au Japon vers le XVIe siècle. À cette époque, elle est fabriquée de façon artisanale grâce à la fusion de la fonte dans une moule d’argile.

Les ornements sont composés de gravures faites à la main. De nos jours, cette méthode s’utilise très rarement. L’apparence de l’outil met en valeur l’esthétique japonaise qui a charmé l’Occident au XIXe siècle. Elle peut représenter de manière plus réaliste, abstraite ou poétique, la flore et la faune nipponne.

Malgré le fait que les Japonais aient conçu la théière en fonte durant des centaines d’années, elle n’est pas devenue très reconnue qu’aux XVIIIe et XIXe siècles. Sa réputation s’est améliorée au fil du temps. Le tetsubin moderne, la version émaillée, est apparu vers la fin des années 90. Ce nouveau design sert spécifiquement à répondre à la demande des consommateurs européens et occidentaux.

Les principes de fonctionnement

Ce récipient en fonte est exclusivement utilisé pour faire bouillir de l’eau, et non pas pour infuser les feuilles de théier. Durant la préparation, le liquide interagit en chauffant avec les parois de la bouilloire composée de fer pur pour se charger de ses oligo-éléments et être capable de bien retenir les arômes volatiles venant des feuilles de théier.

Les modèles récents disposent d’une couche d’émail permettant d’empêcher l’oxydation de ces dernières. Ils sont entièrement neutres, donc n’altèrent pas le goût de votre boisson. Cet émaillage peut infuser n’importe quelle variété de thés (blancs, verts, jaunes, ou noirs), sans aucun effet de mémoire. Il facilite en plus l’entretien de l’instrument.

Concocter un thé avec une théière en fonte permet de garder toute sa saveur. C’est la raison pour laquelle cet équipement est très recherché par une multitude d’amateurs de la boisson sur le marché.

Comment sont fabriquées les théières en fonte ?

Les théières en fonte peuvent être fabriquées suivant deux méthodes, la méthode artisanale (à la main) et la méthode industrielle. La technique ancestrale japonaise est tenue en secret sans être révélée pour être transmise de génération en génération. La théière en fonte émaillée domine actuellement le marché haut de gamme, de par notamment la qualité de sa conception et ses techniques irréprochables. Elle convient parfaitement pour préparer du thé en grande quantité et le garder facilement au chaud.

Les étapes à suivre

Ce type de théière est en fait conçu en faisant fondre du fer. L’artisan le dépose dans le moule afin d’offrir la première ébauche de l’équipement, qui va être retravaillée par la suite. Différents types de moules sont disponibles. Les modèles haut de gamme sont habituellement fabriqués à l’aide d’un moule en argile. Les prototypes industriels sont par ailleurs confectionnés grâce à un moule en sable.

Il faut marquer les dessins et les motifs envisagés avant que le modèle ne soit pas totalement sec. Cette étape se révèle très longue, et dépend largement de la compétence de l’artisan. De coutume, il existe 3 principaux modèles pour la bouilloire en fonte, tels que le motif arare, le plus typique, le motif Hada et le motif dessin. Deux différents types de fer permettent de couler la bouilloire dont le fer normal ou encore la limaille de fer.

Après avoir démoulé la théière, passez maintenant à la phase du traitement de la surface par recuit. En fait, cette étape consiste à cuire la bouilloire en fer au feu de charbon de bois, qui est capable de brûler un objet avec moins d’oxygène. Vient par la suite le revêtement, qui se montre très important pour différentes raisons. Il sert à éviter la fuite de la théière, dû à la structure très poreuse de la fonte. L’application de la laque naturelle ou sève issue de l’arbre appelé Urushi est le plus classique au Japon.

Les différents types de moules

Les artisans ont besoin de différents types de moule pour fabriquer chaque théière : les moules extérieurs, les moules intérieurs, les moules pour le bec verseur, le couvercle et le bouton du couvercle. Les poignées sont équipées d’un élément de fer forgé pour limiter la surchauffe. Malgré tout, elles ne chaufferont pas durant la phase d’ébullition.

Tel qu’indiqué par son appellation, le moule d’argile est confectionné avec de l’argile, qui est cuite au feu. Le fer fondu est coulé à l’intérieur de cette matrice pour avoir la forme à retravailler manuellement. Pour les moulages haut de gamme, le moule ne s’utilise qu’une seule fois. Les modèles en série ont l’avantage d’être recyclables près de 100 fois.

Le moule sec est composé habituellement de métal. Il suffit de couler le modèle dans son intérieur et le réaliser en argile. Quant au modèle en sable, il est plutôt dédié à la production de masse. Le concept consiste à comprimer le mélange de sable avec un liant afin de générer la forme souhaitée au produit.

La fabrication de l’anse

On distingue deux types d’anses : creuse et pleine. Que ce soit l’un ou l’autre, leur processus de fabrication diffère certainement du moulage. En fait, la poignée est confectionnée par forgeage. L’anse creuse ou « fukurozuru » s’utilise sur les modèles haut de gamme. Il est généralement composé de plaques de fer, roulé puis forgé. Pour lui fournir un côté esthétique, le manche comporte quelques trous. Quant au côté fonctionnel, ces orifices permettent de refroidir l’anse et d’isoler de façon thermique la bouilloire.

L’anse solide ou « Mukuzuru » s’utilise pour les prototypes en série. Elle est conçue avec une tige en acier, qui est forgé et étiré des deux bouts pour obtenir sa forme finale.

Comment choisir sa théière en fonte ?

Les théières en fonte sont très appréciées grâce à leur meilleure conduction et aussi leur grande capacité de rétention de la chaleur. C’est le principal récipient pour faire bouillir l’eau et réussir l’infusion. Une bonne théière permet de préserver le goût et la saveur du thé à la dégustation. Elle possède de nombreuses déclinaisons. De ce fait, quelques critères doivent être pris en compte pour faire le bon choix. Pour les amateurs, la théière est plus importante que la boisson en elle-même.

Les méthodes de fabrication

Les modèles émaillés sont à privilégier. Leur surface poreuse est en mesure de modifier légèrement le goût de l’eau, même si ses particules de fer ne représentent aucun danger pour la santé en se mêlant au thé. Il est recommandé de choisir une théière dotée d’un filtre inox permettant d’avoir un infuseur assimilé directement à l’intérieur. Cette option se montre favorable pour empêcher les feuilles de thé en vrac de tomber dans votre délicieux breuvage. Vous commencez par faire bouillir l’eau et la verser à travers le filtre pour l’infusion.

Les origines

L’origine constitue un paramètre extrêmement important lorsque vous faites face à beaucoup de choix lors de l’achat de votre théière en fonte. Cette dernière est généralement confectionnée au Japon. C’est un choix privilégié. Il existe également une multitude de marques occidentales, mais qui s’inspirent du savoir-faire d’origine. Parmi les plus reconnues, il y a Bredemeijer, Deuba ou encore Iwachu, qui proposent souvent de la fonte en fer pur.

D’autres acteurs dans le domaine mettent à l’honneur le filtre en acier inoxydable. Certaines théières sont dites en fonte, mais disposent d’un revêtement en alliage. Vérifiez à cet effet qu’elles présentent un design Tetsubin, indiquant clairement que l’inspiration provient du Japon. Les véritables théières en fonte Tetsubin, confectionnées à la main grâce à des artisans locaux sont extrêmement rares. L’usage des nouveaux matériaux, tels que l’aluminium ou l’acier, a pris de l’ampleur et la fonte est considérée comme obsolète.

La qualité de l’équipement

Après avoir parcouru l’origine de la fabrication, sachez que les produits provenant du Japon sont les meilleurs. N’hésitez pas pour autant à vérifier les matériaux qui constituent la théière. Fer pur ou fonte pure ? Vous devez vous référer à la fiche du produit. La bouilloire peut durer des siècles, mais elle se révèle vulnérable face à la rouille. Privilégiez ainsi les modèles conçus avec une protection contre l’oxydation dans la paroi interne.

Comme la théière est importante durant la cérémonie du thé, l’esthétique constitue alors un point crucial. Sur ce, il n’y aura aucun souci à se faire. La majorité des modèles en fonte disposent chacun d’un design soigné. Il y en a beaucoup qui sont habillés de magnifiques motifs. Le marché possède plusieurs déclinaisons en termes de formes. Il vaut mieux harmoniser le style adopté avec la cuisine pour l’installer.

La capacité de la théière

Plusieurs capacités sont disponibles sur le marché. Elles peuvent varier de 0,5 à 1,2 L. Si vous buvez seul cette boisson au quotidien, optez pour une théière en fonte de 0,8 L à 1,2 L. Pour honorer les rituels du thé avec les amis, le modèle de 1,2 L est parfait. Avec le design, cette capacité influe aussi sur le prix, car c’est le design et la conception qui vont surtout déterminer ce dernier.

Quels sont les avantages et inconvénients d’une théière en fonte ?

Les théières en fonte sont des excellents instruments pour préparer du thé. Dotées de formes éclectiques, des motifs finement travaillés et des nuances tout à fait attirantes, elles sont plus des objets usuels que décoratifs. Leur charme peut être envoûtant une fois qu’elles sont placées près d’un vase plein de jolies fleurs. L’aspect rustique de ce modèle convient parfaitement dans un intérieur totalement moderne.

La théière en fonte a la capacité de bien conserver la chaleur. Elle est faite en fer pur et s’adapte bien aux personnes qui souffrent de déficiences de cet élément. Le manque de fer touche beaucoup de personnes et engendre différentes maladies.

Cette bouilloire en fonte est aussi durable et solide. C’est sûr qu’elle va résister dans le temps, pour que vos générations au moins une décennie puissent s’en servir. Son matériau composant est connu grâce à sa durabilité d’exception. En plus, il garantit un thé sans aucun produit chimique (notamment le perfluorocarbure). Cette substance est parfois disponible dans certains modèles modernes.

Comment nettoyer les théières en fonte ? Et comment les conserver sur la durée ?

Les théières en fonte émaillée se caractérisent par leur légèreté, ce qui fait d’eux, des récipients très facile à entretenir. Il suffit de passer quelques chiffons et rincer l’appareil à l’eau claire. Procédez de temps en temps à quelques nettoyages à fond pour les garder plus longtemps.

Commencez par vider la théière et faire bouillir de l’eau pour éliminer les bactéries qui s’entassent à l’intérieur des parties humides et sombres. Vous devez sécher par la suite les restes d’eau qui s’évapore. N’oubliez pas de nettoyer le filtre amovible. Grâce à ces petits gestes d’entretien régulier, votre équipement vous accompagne toute votre vie et pour de nombreuses années. Mais pour pouvoir l’utiliser à bon escient, il faut prendre certaines protections, comme l’intégration des détergents et d’autres produits, l’usage du papier abrasif, etc.
+ LIRE LA SUITE

Newsletter